Poulet fermier élevé au grain bio - Élevage du mont des brumes
Poulet fermier élevé au grain bio - Élevage du mont des brumes

Commandez votre poulet fermier

À Francorchamps, Harry et Sammy (Élevage du Mont des Brumes) élèvent des poulets de chair “gaulois” de couleur brune à croissance lente (environ 100 jours d’élevage), nourris au grain bio. Jusqu’ici, ils ne vendent leurs poulets qu’aux particuliers et ils ne sont pas certifiés bio, même s’ils sont nourris au grain bio. Mais ils sont prêts à passer la certification si leurs poulets font leurs preuves dans les magasins LPP, nous les soutenons donc dans leur démarche.

Commandez votre poulet fermier jusqu’au samedi 4 juillet (ou dimanche en Neuvice), retrait en magasin le mercredi 8 juillet de 14h à 18h30.
Poulet entier (±2kg) ou demi-poulet
Prix: 12,75€/kg (acompte demandé)

Comment procéder?
Commandez votre poulet (entier ou demi) à la caisse en magasin, un acompte vous sera demandé, il sera déduit lorsque vous viendrez retirer votre poulet. Si vous souhaitez le retirer plus tard que la date ci-dessus, précisez-le à la commande, sans quoi il sera mis en rayon le lendemain.

LPP Neuvice (LPP1)
en Neuvice 34, 4000 Liège
04/358.51.53
Heures d’ouverture
mercredi > samedi: 10h-18h30
dimanche: 9h-14h
fermé lundi et mardi

LPP Sainte-Walburge (LPP2)
rue Sainte-Walburge 89, 4000 Liège
04/224.21.11
Heures d’ouverture
mardi > vendredi: 9h-13h et 14h-18h30
samedi: 9h-18h
fermé dimanche et lundi

LPP Vennes (LPP3)
avenue Reine Elisabeth 1, 4020 Liège
04/226.45.52
Heures d’ouverture
mardi > vendredi: 9h-13h et 14h-18h30
samedi: 9h-18h
fermé dimanche et lundi

François chez Pierre-Marie Laduron

Le temps d’une journée, chaque employé des Petits Producteurs part mettre les mains dans la terre chez un de nos producteurs pour apprendre sur le terrain, de manière à mieux vous renseigner en magasin et à terme, vous emmener en visite.

Pierre-Marie Laduron est arboriculteur de père en fils à Warsage (Dalhem), il fournit nos magasins en pommes et poires bio. En attendant la récolte, il produit également des légumes avec son fils, Jean-Pierre, qu’ils vendent dans le magasin familial “De la fleur au fruit“. Aujourd’hui, il m’emmène découvrir ce métier aussi passionnant que difficile, notamment à cause des ennemis des arbres mais aussi des lois et lobbys commerciaux.

Comment cultive-t-on des pommes et poires bio?

Greffe de pommier

Évidemment, tout commence par un arbre. Ou plus précisément par un porte-greffe (un arbuste) sur lequel on greffe une branche de la variété de fruitier qu’on souhaite cultiver. Cette technique permet de “naniser” l’arbre, c’est-à-dire limiter sa croissance pour le rendre basse-tige ou demi-tige et faciliter la récolte (par opposition aux variétés hautes-tiges ancestrales qui ne sont plus couvertes par les assureurs, bien qu’elles favorisent la biodiversité).

Dans une nurserie, on laisse prendre la greffe pendant 3-4 ans puis on le transplante au verger. Ensuite, il donnera des fruits après 2 ans et jusqu’à au moins 28 ans en bio, contre 12-15 ans en arboriculture traditionnelle. Si l’arbre n’a pas été transplanté (la greffe a été plantée directement au verger), l’arbre pourra mieux développer sa racine pivotante, mieux s’ancrer dans le sol et donner des fruits jusqu’à 60 ans!

Ensuite, l’arboriculteur et son équipe passent leurs journées à entretenir les vergers et défendre leurs arbres contre les ravageurs.

Entretenir les vergers

Pour que l’arbre donne un maximum de fruits, les branches sont taillées et courbées vers le bas en les attachant avec une ficelle pour qu’elles donnent des fruits plutôt que du bois.

Afin de donner aux arbres tous les nutriments nécessaires à sa croissance, on lui apporte des amendements organiques tels que du champost ou du compost.

Compost maison

Le champost est la matière organique résiduelle qui a été utilisée pour faire pousser des champignons. Bien que Pierre-Marie pourrait réutiliser celui de son voisin Théo Jodogne, notre myciculteur, qui n’utilise aucun produit chimique, il ne peut légalement pas le faire car celui-ci est classé comme “déchet” par la Région. Il doit donc acheter du champost commercial…

Pierre-Marie Laduron fabrique également son propre compost, à base de paille d’un manège voisin et de fumier. “Certains y voient de la merde, moi j’y vois de l’or brun”, dirait-il.

Toutes ces tâches sont faites selon le calendrier biodynamique, qui indique lesquelles sont préférables ou totalement à éviter, en fonction notamment des cycles lunaires.

Défendre les arbres

En agriculture biologique, la bataille contre les différents ennemis des arbres se gagne en prévention. En effet, une fois l’arbre attaqué, peu de produits curatifs sont autorisés en bio. Il faut donc voir l’invasion avant qu’elle ne se produise et agir en conséquence.

C’est pour cette raison que plusieurs arboriculteurs en Belgique et aux Pays-Bas se sont associés pour développer un programme informatique commun qui prédit le développement de champignons (comme la tavelure du pommier) en fonction des conditions météo (plus l’humidité est grande, plus le risque d’infection est haut). Le producteur peut ensuite décider s’il doit appliquer un traitement, comme du bicarbonate de potassium qui absorbe l’humidité.

L’utilisation de certains ingrédients chimiques “de base”, pourtant largement utilisés dans d’autres secteurs sans conséquences sur l’environnement, sont pourtant interdits en agriculture. En cause: l’existence d’un produit commercial sur le marché, qui oblige à l’acheter et l’utiliser plutôt que la substance de base…

D’autres menaces viennent aussi du ciel comme la grêle (placement de voiles anit-grêles au-dessus des vergers) et la canicule (irrigation, paillage du sol pour conserver l’eau dans le sol). Mais le plus difficile a vaincre est celle des rongeurs: ceux-ci adorent se régaler des racines des arbres et les réduisent “en crayons bien taillés” comme dirait Jean-Pierre.

Pour s’en protéger, Pierre-Marie et son équipe fauchent régulièrement l’herbe entre les lignes, à terme ce seront peut-être des poules, oies et moutons qui le feront à leur place. Ils ont aussi récemment installé une barrière anti-rongeurs en caoutchouc autour du terrain ainsi que des pièges.

Récolter et trier

palox en plastique vs bois

Des cueilleurs saisonniers récoltent les fruits à partir du 15 août jusqu’en novembre, puis des trieurs les sélectionnent méticuleusement car une pomme pourrie affectera l’ensemble du lot. Elles sont stockées dans des palox, grandes caisses en bois jadis fabriquées par les ancêtres de Pierre-Marie, aujourd’hui en plastique dont certains permettent une mise sous vide. Ces palox sont entreposés dans de grandes chambres froides, alimentées la journée par des panneaux solaires. Les fruits sont ainsi conservés jusqu’en mars en fonction des ventes.

Mot de la faim

Pierre-Marie témoigne d’un lien fort avec la nature, qui se transmet de génération en génération. Bien que son travail portera ses fruits parfois après plusieurs dizaines d’années, il le fait avec un dévouement certain et une passion contagieuse qui sont le propre d’une agriculture qui utilise des techniques du passé pour être durable à l’avenir. Toute cette vision prend la forme d’une délicieuse pomme que je ne croquerai plus de la même manière!

François

Cette semaine dans nos magasins… (8/06/2020)

Cette semaine dans nos magasins, qui restent ouverts comme d’habitude…

  • Légumes feuilles : bette, endive frisée, épinard, fenouil, laitue, mesclun, persil frisé, persil plat, scarole
  • Légumes tiges : aillet, asperge blanche, asperge verte, céleri vert, oignon ciboule
  • Légumes racines : betterave rouge, betterave chioggia, chou rave, radis, pomme de terre
  • Fruits : fraise, pêche rouge, abricot, cerise, nectarine
  • Légumes du Sud : aubergine, poivron rouge, tomate rouge, tomate noire
  • Mais encore : champignon des grottes

La météo joue des tours à nos producteurs, qui ont du mal à nous livrer en fenouil, épinards et fraises, nous en aurons donc en quantités limitées cette semaine. D’ailleurs, il n’a pas plu sur la montagne Saint-Pierre et les nuits sont froides pour la saison, Joël n’a donc pas de courgettes à nous livrer cette semaine 🙁

Nous aurons des pommes de terre de Bio de Hesbaye pour leur donner un coup de pouce en cette fin de saison de nos tubercules préférées

Les commerçants de la rue Neuvice vous présentent la bière Neuvice 2020, une saison bio créée par Brasse & Vous, disponible uniquement en Neuvice!

Belle semaine à toutes et tous!

Cultive-t-on des cerises bio en Belgique?

Comme nous l’explique Pierre-Marie Laduron (arboriculteur bio à Warsage) dans cette vidéo, il est devenu très difficile de cultiver des fruits à noyaux (cerises notamment) en Belgique à cause d’insectes ravageurs venus d’Asie, tels que la Drosophila Suzukii.

Certains insecticides autorisés en agriculture biologique, comme le spinosad, permettent de s’en débarrasser mais déciment aussi d’autres insectes, comme les abeilles et les chenilles, qui permettent aux mésanges de nourrir leur nichée.
En utilisant ces produits, c’est tout l’équilibre de la biodiversité qui est menacé, essentiel dans les cultures pérennes.
Sans solution alternative actuellement, il est donc peu rentable de cultiver des cerises bio en Belgique à une échelle professionnelle.

Chez Les Petits Producteurs, nous avons donc décidé de travailler avec Paco Aceras, un petit producteur situé dans l’Extremadura, au sud-ouest de l’Espagne. Son association Tierra Sana récolte des cerises bio dans des conditions respectueuses des personnes et de l’environnement. Il a l’avantage de pouvoir commencer la récolte plus tôt qu’en Belgique, avant l’arrivée de ces insectes ravageurs, tout en mettant la biodiversité de son côté pour les contrer.

Découvrez l’histoire de Paco

Cette semaine dans nos magasins… (2/06/2020)

Cette semaine dans nos magasins, qui restent ouverts comme d’habitude…

  • Légumes feuilles : bette, fenouil, laitue, mesclun, persil frisé, persil plat, roquette
  • Légumes tiges : aillet, asperge verte, asperge blanche, céleri vert, oignon ciboule, oignon jeune
  • Légumes racines : betterave chioggia, chou rave, pomme de terre ferme, radis
  • Fruits : fraise, rhubarbe, abricot, cerise, nectarine, pêche
  • Légumes du Sud : aubergine, courgette, patate douce, poivron rouge, tomate rouge, tomate noire
  • Mais encore : champignon des grottes

Aux côtés de nos belles fraises belges, plein de fruits gorgés de soleil de nos petits producteurs du Sud: abricots, cerises, nectarines, pêches… Découvrez l’histoire de ces producteurs: Andrea Palermo, Horticola Sierra, Paco Aceras, Giorgio Battaglia, Giovanni Argiroffi, Guadalhorce.

Premières betteraves chioggia en botte, magnifiques en fines tranches pour égayer de motifs colorés une salade d’été (laitue, roquette, mesclun, au choix ou un peu de tout)

Belle semaine à toutes et tous!

Action sauvetage de fraises, 3+1 gratuit

Avec les chaleurs soudaines et une grosse commande annulée, notre producteur Julien Vandeclee se retrouve avec un fameux paquet de fraises sur les bras.
On l’aide à s’en défaire pour lui sauver la mise?
Pour le soutenir, on réduit nos marges et à l’achat de 3 raviers, vous en recevrez un gratuit (offre temporaire)
Partagez un max pour montrer encore une fois la solidarité du circuit court!

Cette semaine dans nos magasins… (25/05/2020)

Cette semaine dans nos magasins, qui restent ouverts comme d’habitude…

  • Légumes feuilles : bette, chou chinois, épinard, fenouil, laitue, mesclun, persil frisé/plat, roquette
  • Légumes tiges : aillet, asperge blanche, asperge verte, céleri vert, oignon ciboule
  • Légumes racines : oignon frais, oignon jaune, pomme de terre, radis
  • Fruits : fraise, rhubarbe
  • Légumes du Sud : aubergine, courgette, patate douce, poivron, tomate
  • Mais encore : champignon des grottes

Peu de laitues et d’épinards cette semaine, par contre nous aurons du mesclun (mélange de salades coupées), du céleri vert et des oignons ciboule autant qu’il en faut

Nouveauté côté barbecue: le lard au jambon de la ferme Bio de Tabreux, avec toujours notre assortiment de brochettes, saucisses, merguez…

Avez-vous goûté notre confiture de fraises? Elle a été préparée par la Framboiserie de Malmedy avec les fraises de Julien Vandeclee. Il nous en reste quelques cartons à manger avant le mois d’août, n’hésitez pas à la goûter

Belle semaine à toutes et tous!

Cette semaine dans nos magasins… (18/05/2020)

Cette semaine dans nos magasins, qui restent ouverts comme d’habitude…

  • Légumes feuilles : bette, cerfeuil, épinard, fenouil, laitue, mesclun, persil frisé/plat, scarole
  • Légumes tiges : aillet, asperge blanche, asperge verte, céleri vert, oignon ciboule
  • Légumes racines : navet, oignon jaune, pomme de terre, radis, topinambour
  • Fruits : fraise, rhubarbe
  • Mais encore : champignon des grottes

#Barbecue en vue? Petit aperçu de notre assortiment de viandes: brochettes, burgers aux herbes, entrecôtes, steak de bœuf, merguez, saucisses de campagne… En provenance directe de la ferme Bio de Tabreux, située à Hamoir, qui garantit une viande de bœuf bio et locale de qualité incomparable. Plus d’infos

Nos producteurs ont tout ce qu’il faut pour préparer de bonnes salades de printemps: laitue, aillet, oignon ciboule, scarole,… D’ailleurs demain on vous dévoile une recette toute fraîche qui sort d’une nouvelle collaboration, suspense

Pour l’apéro, comptez sur le Grand Renard rosé (Côtes de Blaye) pour vous désaltérer, on vous en met déjà au frais 😉

Nos magasins seront fermés ce jeudi, jour férié, et nous ne faisons pas le pont, on vous retrouve dès vendredi

Belle semaine à toutes et tous!