François à la Brasserie Coopérative Liégeoise

Une fois par saison, chaque membre de l’équipe LPP passe une journée chez le producteur de son choix. Ainsi, nous pouvons mieux comprendre ce que nous vendons, mieux vous renseigner en magasin, tout en leur donnant un coup de main sur le terrain.

La Brasserie Coopérative Liégeoise produit plusieurs bières locales et bio: la Badjawe blonde, la Badjawe ambrée et la Nigauds que vous trouverez dans nos magasins, ainsi que la Titine (pils) et la Harvest IPA.

Cette année, la Brasserie Coopérative Liégeoise récolte son propre houblon bio pour la première fois. Pour l’occasion, François s’est immergé dans cette culture qui reprend petit à petit racine en Wallonie.

La récolte

Leur houblonnière est située sur les terres de la Ferme à l’Arbre, à Lantin, juste à côté de la prison. Environ 700 plants de houblon de plusieurs variétés anciennes (naturellement plus résistantes aux maladies) s’entortillent jusqu’à 6m de haut le long de tuteurs câblés. Première étape de la récolte: couper toutes les lianes – le houblon étant une plante vivace, elles repousseront l’année prochaine – qui portent les fameux cônes, la fleur de la plante. Seuls les plants femelles sont cultivés et on veille à ce qu’ils ne soient pas fécondés par des plants sauvages alentours, la graine compromettrait la qualité du cône, et donc de la bière.

Le tri

La récolte est ensuite acheminée à quelques kilomètres de là, dans la ferme de Nicolas et Samantha à Villers-l’Évêque. À côté de la culture raisonnée de légumes et céréales, ils ont lancé en 2019 “Houblon Made in Liège” pour cultiver, sécher et vendre 10 variétés de houblon aux micro-brasseries liégeoises.

Très sympathique, Samantha raconte avec passion comment ils sont partis dans le sud de l’Allemagne pour réapprendre le métier de houblonnier, disparu en Belgique après la Seconde Guerre Mondiale (c’était plus urgent de cultiver des légumes que du houblon).
Ils sont en revenus avec une énorme trieuse des années ’80: on la nourrit d’une liane et grâce à un système de peignes, elle rend juste les cône set digère le reste, le tout à grands renforts d’éructations mécaniques qui nous font baigner dans une odeur de houblon frais des plus agréables.

Le séchage et la pelletisation

Pendant 5 heures environ, les cônes sont séchés à 60°C dans leur séchoir sur 3 étages. Ensuite, faute de filière locale, ils seront envoyés à l’étranger pour y être transformés en pellets, ce qui facilite grandement leur conservation, congelés dans une poche en aluminium.

Le brassage et le conditionnement

De retour à Lantin dans les locaux de la brasserie (qui déménage dans des installations plus grandes), les cônes sont ajoutés en fin de brassage au malt et au froment cru, soit tels quels – ce qui donnera la rare et délicieuse Harvest IPA – soit sous forme de pellets. Ils ajoutent ainsi à la bière son amertume et ses propriétés antiseptiques, découvertes à l’origine par les moines.
La bière est ensuite conditionnée en bouteilles de 75cl, qui sont étiquetées et prêtes à être dégustées entre amis!

Merci à Stany qui a été d’un accueil formidable et qui m’a donné la chance de découvrir toutes les étapes de production, de la récolte au brassage, ce fut un réel plaisir et la dégustation de la Badjawe en devient d’autant plus agréable 😉

Lire les autres récits des journées chez nos producteurs