Domaine Charles Baur

Le Domaine Charles Baur est un domaine viticole de 18 hectares localisé à Eguisheim, à 5km de Colmar (France). Ce domaine est une entreprise familiale depuis 1948. Aujourd’hui, Arnaud et son papa Armand perpétuent la tradition familiale et ont décidé de récolter et de presser à la main en misant sur la qualité.

Dans nos magasins, nous vous proposons leur Crémant d’Alsace bio.

Crémant d’Alsace

cépages: Pinot Blanc, Auxerrois, Pinot Gris et Chardonnay
année:
2019
alcool: 12,5%

Accords: en apéro

Avis de l’équipe: Ce Crémant offre un bouquet complexe où l’on retrouve notamment des notes de fruits blancs, comme la pomme. En bouche, il est frais, délicat et très équilibré. On l’adore…

Plus d’infos: vinscharlesbaur.fr

© LPP

Jean-Paul Margalet (Polocat)

Son histoire

Jean-Paul est producteur depuis 30 ans à Rigarda (Perpignan). Il a démarré sa carrière dans les fruits à noyaux en conventionnel, puis il a produit des plants pour les maraîchers. Après sa rencontre avec Jos, une limbourgeoise, il a été convaincu de mettre son énergie en agriculture biologique pour mieux préserver l’environnement. Aujourd’hui, Jean-Paul cultive ainsi des tomates anciennes bio dans sa serre en verre qui servait avant à la production de plants.

Pourquoi collaborons-nous ensemble ?

La production sous serre en verre (non chauffée, évidemment) permet de gagner quelques degrés et avoir des tomates plus tôt dans la saison. De plus, nos producteurs siciliens ou espagnols ne sont pas habitués à produire ces variétés de tomates anciennes que nous apprécions. Elles sont récoltées seulement deux jours avant qu’elles n’arrivent dans nos rayons.

Jean-Paul est aussi un fin connaisseur des producteurs bio de la région du sud-ouest et de certaines zones espagnoles. Il nous aide ainsi à trouver de chouettes projets agricoles à soutenir.

Château les Hauts d’Aglan

Son histoire

Isabelle est une jeune femme pétillante, talentueuse, sympa et qui ne se prend pas la tête… C’est juste le tempérament qui colle avec notre magasin. Sa famille cultive depuis la vigne depuis 5 générations.

Son vin

Château des Hauts d’Aglan 2014 (rouge) – 13,5% alcool
Cépages
Bouteille: 100% Malbec
Cubi: 75% Malbec, 25% Merlot

Histoire du vignoble

J’ai engagé la propriété dans une démarche de certification en agriculture biologique, garante de notre étique pour toujours proposer des vins sains et issus tout simplement de raisins.
2011 a été l’aboutissement de nombreuses années d’adaptation de notre vignoble puisque c’est l’année de la certification en Agriculture Biologique.

Sur la commune de Soturac, le vignoble est à l’extrême ouest de l’appellation à la limite de la région bordelaise, à une altitude de 100 mètres ce qui permet des maturités avancées de 8 à 10 jours par rapport à l’extrême est de l’appellation. Les racines plongées dans un sous-sol rare du Quaternaire Ancien, un terroir argilo-calcaire avec silex et minerais de fer nourrissent les raisins et signent ainsi les vins uniques, à la fois typés et fins, du Château Les Hauts d’Aglan.

Le Vignoble du Château Les Hauts d’Aglan est niché sur les hautes terrasses de l’appellation qui ont donné naissance au Cahors bien avant le phylloxéra. La Famille Martinet au XIXème siècle possédait et exploitait ce terroir d’exception situé rive droite du Lot et exposé plein sud pour profiter de toute les heures de soleil.

Roger Martinet, mon grand-père, a développé le commerce de ces vins en les envoyant en gabarre à Bordeaux puis il a transmis le domaine à sa fille.

Raymonde Martinet-Rey et son mari se sont évertués, pendant toute une génération, à remodeler le vignoble pour regrouper les parcelles alentours qui possédaient le même sous sols et en faire un vignoble de 10 hectares d’un seul tenant, homogène et monté sur fil pour une meilleure conduite de la vigne. Ils créent la marque et le Château Les Hauts d’Aglan voit le jour en 1985.

L’histoire se répète, les transmissions, chez nous, se font de fille en fille, j’ai repris la propriété naturellement en 1994, élargi le vignoble au Château de La Marjolière pour arriver à 14 hectares et réveillé la cuvée A, le vin des bons souvenirs et des repas familiaux du dimanche chez mes grands parents au cœur des vignes.

Je travaille sur deux cépages : le malbec représentant 90% de l’encépagement, le reste étant occupé par le merlot.

Le Malbec, aussi appelé localement Auxerrois ou plus généralement Cot Noir, est le cépage original de l’appellation Cahors. Il apporte aux vins sa structure, sa complexité et sa puissance. Le Merlot est un cépage complémentaire apportant de la finesse, du gras et de la rondeur ainsi qu’un élégant bouquet les premières années, celui-ci étant ensuite supplanté par les arômes puissants de violette, de réglisse, d’épices et de fruits confits du Malbec.

La vinification se fait en cuve inox, parcelle par parcelle, pour tirer le meilleur de chacune. Les cuvaisons sont de 15 à 20 jours pour extraire la couleur, les arômes et la matière suffisante à un bon vieillissement en laissant de côté les tanins grossiers, trop astringents, qui risqueraient de déséquilibrer nos vins. Un seul objectif : obtenir des vins typés, de longue garde, plein de finesse, d’élégance et de complexité, un équilibre entre l’expression du Malbec et celle du terroir pour le plus grand plaisir de nos sens.

Mas Picheral

Leur histoire

Alexandre et Valérie ont un petit domaine à Mus, entre Nîmes et Montpellier. Ils cultivent en bio depuis 1989. Ce couple est discret et touchant… à l’image de leurs vins.

Leurs vins

L’Eclat (rosé)
Cépages: 100% Grenache

L’Eclat (blanc)
Cépages: 95% Viognier, 5% Muscat

© LPP

Domaine de Pouybet

Son histoire

Jean-Noël est notre « micro » vigneron. Avec à peine 8 hectares, il a réussi à avancer à contre-courant et développer des cépages comme du Gamay ou du Tanat (rouge) alors que sa région s’est orientée vers les blancs moelleux.

Vous tomberez sous le charme du volubile Jean-Noël et de ses vins équilibrés, fruités et puissants.

Son vin

Rubis (rouge) – 13,5% alcool
Cépages: Tannat, Gamay

Château Les Miaudoux

Leur histoire

Toute la famille Cuisset s’implique autour de Lisa et Samuel qui cultivent en biodynamie sur les 25 hectares de la ferme.

Les interlignes sont plantées avec des légumineuses qui se développent abondamment, preuve du dynamisme de la vie du sol, à laquelle ils portent une attention particulière. Si c’est le cancer qui les a poussés à basculer les vignes en bio, le domaine est devenu un lieu qui a redonné toute sa place à la biodiversité.

Malgré une appellation peu glorieuse par le passé, leur travail et leur passion se matérialise par des vins aux parfums floraux et aux goûts subtils.

Leurs vins

Bergerac sec (rouge) – 14,5% alcool
Cépages: 75% Merlot, 15% Cabernet Franc, 10% Cabernet Sauvignon

Bergerac sec (blanc) – 12,5% alcool
Cépages: 50% Sauvignon, 45% Sémillon, 5% Muscadelle

Mas de Valériole

Leur histoire

Patrick, Hélène, Maxime et Armand font parties des quelques riziculteurs bio logés dans le delta du Rhône. La culture du riz est inhabituelle puisqu’elle consiste à semer et maintenir la rizière sous eau grâce aux canaux ancestraux alimentés par l’eau douce du Rhône. Les semences sont d’abord plongées dans les canaux quelques jours afin qu’elles pré-germinent. Plus lourdes, elles peuvent ensuite être semées en avril/mai grâce à un semoir classique attelé à un tracteur aux roues dentelées. Dès le mois de septembre/octobre, la céréale sera envoyée à l’usine Biosud (notre fournisseur) pour stockage, décorticage de l’enveloppe qui enferme le grain de riz et affinage – une vraie filière bio intégrée.

Louis Sipp

Leur histoire

Louis et Martine Sipp sont vignerons à Ribeauvillé en Alsace. Ils ont concocté un magnifique Pinot Blanc qui est vif avec des notes d’agrumes. Il conviendra parfaitement pour cuisiner notre choucroute ou même en apéro. Juste remarquable !

Château du Grand Renard

Leur histoire

À Saint-Ciers-sur-Gironde, Francis et Sylvain, père et fils, travaillent ensemble sur environ 40 hectares de vignes bio sous l’appellation « Côtes de Blaye » (au fait, on prononce « Blaille » !), un endroit magnifique, depuis près de 30 ans.

C’est une intoxication brutale au Baygon industriel qui fut l’élément déclencheur et décida Francis à  arrêter la chimie sur ses vignes pour basculer en bio et devenir des militants dans leur région.

Leurs différents vins sont géniaux, avec du fruit mais tout en gardant de la corpulence. Un régal.

Leurs vins

Château Grand Renard 2016 (rouge)- 12% alcool
Cépages: Merlot, Cabernet, Sauvignon, Malbec

Château Grand Renard (rosé) – 12,5% alcool
Cépages: 70% Merlot, 30% Cabernet Franc