Parlons cash

Pour une fois, on va vous parler de chiffres. On vous rassure tout de suite, on va mettre des légumes dedans, pour rendre ça plus digeste, voire plutôt bien assaisonné 🥕

Savez-vous ce que devient l’argent que vous payez à la caisse quand vous faites vos courses?
Chez Les Petits Producteurs, on aime savoir d’où viennent nos aliments, qui les a produits, mais aussi comment votre argent participe à un modèle agricole durable et solidaire.

Alors suivez-nous et épluchons nos comptes pour comprendre l’impact de vos courses !

En prenant cette carotte pour représenter l’argent qui rentre dans nos magasins sur 1 an, voici comment ils sont dépensés:

Produits (70%)

Chaque jour, nous avons besoin des producteurs pour nous nourrir.
Pourtant, 1 agriculteur sur 3 vit sous le seul de pauvreté.

Comment inverser la tendance ?

Commençons par laisser le producteur fixer son prix pour qu’il soit juste. Ainsi, son travail et sa passion seront valorisés et il pourra vivre sereinement.

En moyenne, sur le montant de vos courses dans nos magasins : 70% du montant couvrent l’achat des marchandises.

Elles proviennent majoritairement en direct de nos producteurs et transformateurs, une partie via des partenaires.

Salaires (14%)

Nous consacrons 14% de notre chiffre d’affaires à la rémunération de nos employés. Dont 1/6 est un étudiant qui travaille surtout le week-end pour laisser souffler nos équipes.

Chaque membre de l’équipe

  • est engagé en CDI ;
  • peut choisir le temps de travail qui lui convient ;
  • travaille chez les producteurs 6 jours par an ;
  • est représenté au conseil d’administration.

Quel système économique permet de rémunérer correctement producteurs et employés ?
Celui de la sobriété dans nos dépenses.

Bénéfices (6%)

Répartition des bénéfices

La coopérative décide collectivement de répartir ses bénéfices comme suit :

  • mise en réserve (47% + 5% en réserve légale)
  • soutien aux producteurs (32%)
  • remerciement aux équipes (16%)

Frais des magasins (5%)

Sobriété des aménagements

Pour limiter les frais de fonctionnement de nos magasins, nous avons fait le choix d’installations sobres :

  • Aménagements minimalistes
  • Produits en vrac autant que possible
  • Peu de produits = peu de dépenses : gamme limitée à l’essentiel du quotidien
  • Peu de gros investissements (1%) : frigos, caisses enregistreuses, chambres froides…

Logistique (3%)

Collecte des produits

Nous collectons les produits directement chez nos producteurs locaux, en optimisant le transport autant que possible.

Impôts (2%)

2% de nos dépenses servent à payer nos impôts, qui s’élèvent à 25% de nos bénéfices réalisés.

À titre de comparaison, le Groupe Delhaize était imposé en 2015 à… 0,116% (source: Les multinationales paient-elles des impôts?, UCL, 2017)

Actionnaires (0%)

Sobriété des intérêts et dividendes

En faisant appel à l’épargne de citoyens et citoyennes, nous n’avons pas eu besoin d’emprunter de l’argent, nous ne payons donc pas d’intérêts aux banques.

En cas de bénéfice exceptionnel, nous l’affectons en priorité à nos producteurs, puis nous pouvons décider collectivement de verser un dividende plafonné à 2% aux coopérateurs (en 2019-2020: 0%).

À vous de jouer !

Merci de déjà faire partie du changement !
Vous voulez continuer à y contribuer ?

Secouez le cocotier !

Demandez autour de vous de la transparence sur les prix, les origines des produits et les finances des entreprises.

Note: les chiffres présentés ici sont ceux de l’exercice 2019 de la coopérative Les Petits Producteurs; ils sont susceptibles de changer d’une année à l’autre.